La Convention sur le commerce international des espèces de la faune et de la flore sauvages menacées d’extinction (CITES)

Please, share this page

La Convention sur le commerce international des espèces de la faune et de la flore sauvages menacées d’extinction (CITES)

Screen Shot 2016-12-15 at 4.24.56 PM

La Convention sur le commerce international des espèces de la faune et de la flore sauvages menacées d’extinction [CITES] est l’un des plus importants et des plus anciens traités multilatéraux régissant le commerce international des espèces sauvages. La participation est volontaire, mais la CITES est juridiquement contraignante pour les pays signataires ou les « parties ». Le traité a été signé à Washington D.C. en 1973. En décembre 2016, la Convention compte 183 Parties, dont 182 pays et l’Union européenne.

La CITES régit actuellement plus de 5 600 espèces animales et 30 000 espèces végétales. Les espèces couvertes par la CITES sont inscrites sur l’un des trois documents annexes selon le degré de protection nécessaire :

  • Le document annexe I comprend les espèces menacées d’extinction [le commerce de ces espèces est interdit].
  • Le document annexe II comprend les espèces qui risquent de devenir menacées d’extinction si le commerce n’est pas contrôlé [le commerce n’est autorisé pour ces espèces que dans des circonstances limitées avec un permis d’exportation].
  • Le document annexe III comprend les espèces qui sont protégées dans au moins un pays et pour lesquelles au moins une Partie a demandé aux autres Parties de la CITES de les aider à contrôler le commerce [le commerce de ces espèces n’est autorisé qu’avec des certificats permettant de suivre le rythme des échanges].

Cliquez ici pour lire le texte de la convention.

Pour plus d’informations sur la CITES, nous vous invitons à consulter le site https://cites.org/.

USAID contribue à financer cette page.

Use Qui Tam Read FAQ